Dihun – 20 ans de combat pour les langues bretonnes

600647_576076292413045_2039112285_n

Textes : Thierry Jamet
Date de parution : Fevrier 2012
Diffusion et distribution : Cap Diffusion
Format : 14X20 cm – Broché
ISBN : 978-2-36312-006-9
Prix public : 9 €
Nombre de pages : 128
Voir l’ebook (4,49 €)
Lire un extrait

 


L’ auteur

Thierry Jamet est le directeur du Temps éditeur. Passionné par les langues et tout particulièrement par les langues de Bretagne, il enseigne le breton aux adultes en cours du soir à la Bernerie-en-Retz (Loire-Atlantique). A l’occasion des 20 ans de l’association Dihun Breizh, il a participé à l’organisation du colloque qui s’est déroulé à l’institut de Locarn en juin 2010 et qui s’intitulait « Quelle politique linguistique pour la Bretagne du 21e siècle ? ». C’est en tentant de créer un projet d’école multilingue bretonne à Pornic qu’il rencontrera en 2005 Yannig Baron, président fondateur de l’association.

Présentation 

Dihun qui veut dire « le réveil » en breton est une association de parents d’élèves créée en 1990 qui défend les bienfaits du bilinguisme et du plurilinguisme dès la petite enfance. Dihun a pour objectif le bilinguisme par les deux langues de proximité, le breton (ou le gallo) et le français, complété par l’introduction d’une troisième langue, l’anglais, dans le cadre du PMB, le Programme multilingue breton, programme qui a reçu en 2007 le Label européen des langues. Le DVD qui accompagne ce livre illustre d’ailleurs de manière on ne peut plus vivante le travail de l’association. C’est sous l’enseigne des écoles catholiques que se développe son action.

Mais ce livre relate aussi le parcours, les réussites et les échecs de Dihun. Il a pour ambition de raconter, sans langue de bois aucune, l’histoire tumultueuse d’une association qui, depuis plus de vingt ans maintenant, doit naviguer au gré des humeurs de l’État, de la Région Bretagne et de l’Enseignement Catholique. C’est aussi un portrait en filigrane de l’action de Yannig Baron, que ses coups de gueule et ses grèves de la faim ont fait connaître du grand public, de Chantal Clément, la nouvelle présidente ainsi que des salariés qui ont porté l’association.

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s