Les marées vertes tuent aussi ! – Le scandale sanitaire

934676_576077082412966_1287865543_n

Textes : André Ollivro et Yves-Marie Le Lay
Date de parution : 11 Mai 2011
Diffusion et distribution : Cap Diffusion
Format : 16×24 cm
ISBN : 978-2-36312-004-5
Prix public : 17 
Nombre de pages : 204
Voir l’ebook (8,45 €)
Lire un extrait

 

 

Les auteurs

André Ollivro est l’ancien président d’Halte aux marées vertes et actuel président de Sauvegarde du Penthièvre. Il est la grande gueule du mouvement pour une eau propre en Bretagne. Il a été élu Breton de l’année par les lecteurs du Télégramme en janvier 2010.

Yves-Marie Le Lay est l’emblématique militant du Trégor contre les marées vertes. Il préside Sauvegarde du Trégorqui est une fédération d’associations. Il est avec André Ollivro et André Pochon, l’un des piliers de la lutte contre les méfaits de l’agriculture intensive. C’est son association qui a médiatisé la mort d’un cheval et l’intoxication suraiguë de son cavalier en Baie de Saint-Michel-en-Grève.

Présentation 

Les marées vertes, ça pue, ça pollue et ça tue ! André Ollivro, Breton de l’année 2009 nous avait déjà alertés avec son Scandale des algues vertes. Aujourd’hui, accompagné d’Yves-Marie le Lay, son alter-ego du Trégor, il va plus loin. André Ollivro et Yves-Marie le Lay abordent ici le problème sanitaire. Oui, les marées vertes sont un problème de santé publique. Non, il n’y a pas eu qu’un cheval et deux chiens qui sont morts. La vérité est bien plus effrayante, malheureusement.

L’ouvrage réalisé sous forme d’entretiens commence avec la colère des parents de Thierry Morfoisse mort en juillet 2009 d’avoir transporté des algues vertes sur la plage de Binic dans les Côtes d’Armor : « arrêtez de nous mentir, notre fils a été empoisonné ! ». Il se termine avec ce constat dramatique : l’État qui a été condamné plusieurs fois en justice emploie tous les moyens pour empêcher que la vérité n’éclate.

Avec, en fil rouge, les événements qui se sont succédé depuis l’année 2008 jusqu’au début de l’année 2011 et « l’affaire de l’affiche FNE », argumenté, documenté, accompagné de nombreux témoignages de médecins, de scientifiques et d’agriculteurs, cet ouvrage dénonce le silence coupable et le déni de la quasi-totalité des élus bretons qui ont renoncé à leur devoir de protection de la population mais aussi l’incurie et la lâcheté de l’État face à la folie des agro-industriels.

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s